"Ce premier long métrage engagé de la talentueuse réalisatrice marocaine Maryam Touzani, dépeint le combat d’une femme célibataire au Maroc, avec justesse et finesse. J’aime également le travail sur la couleur et la lumière, ainsi que la bande originale qui met à l’honneur la divine diva Warda al Jazairia." ## **Pour Sama** ## > "Ayant été voir ce film seule au cinéma, j’ai été marquée par le partage des émotions qu’il a suscité - lorsque les lumières se sont rallumées, la salle entière est restée sans voix, ne sachant plus par quels mots reprendre le cours de la vie. Les images poignantes de la réalisatrice syrienne Waad al-Kateab, filmées lors de la bataille pour Alep jusqu’en 2016, laissent une trace indélébile." " /> "Ce premier long métrage engagé de la talentueuse réalisatrice marocaine Maryam Touzani, dépeint le combat d’une femme célibataire au Maroc, avec justesse et finesse. J’aime également le travail sur la couleur et la lumière, ainsi que la bande originale qui met à l’honneur la divine diva Warda al Jazairia." ## **Pour Sama** ## > "Ayant été voir ce film seule au cinéma, j’ai été marquée par le partage des émotions qu’il a suscité - lorsque les lumières se sont rallumées, la salle entière est restée sans voix, ne sachant plus par quels mots reprendre le cours de la vie. Les images poignantes de la réalisatrice syrienne Waad al-Kateab, filmées lors de la bataille pour Alep jusqu’en 2016, laissent une trace indélébile." " /> "Ce premier long métrage engagé de la talentueuse réalisatrice marocaine Maryam Touzani, dépeint le combat d’une femme célibataire au Maroc, avec justesse et finesse. J’aime également le travail sur la couleur et la lumière, ainsi que la bande originale qui met à l’honneur la divine diva Warda al Jazairia." ## **Pour Sama** ## > "Ayant été voir ce film seule au cinéma, j’ai été marquée par le partage des émotions qu’il a suscité - lorsque les lumières se sont rallumées, la salle entière est restée sans voix, ne sachant plus par quels mots reprendre le cours de la vie. Les images poignantes de la réalisatrice syrienne Waad al-Kateab, filmées lors de la bataille pour Alep jusqu’en 2016, laissent une trace indélébile." " />